Merci pour vos messages de soutien comme je viens de le faire sur le précédent post.

J'avais déjà terminé ce post et je n'ai pas eu envie de tout le remanier. Excusez-moi par avance du ton humoristique de certains passages qui peut paraître mal venus compte tenu des circonstances que je vis en ce moment.

Voici donc le "Gentil Coquelicot".

Je sais que vous attentiez toutes ce savon avec impatience, pour voir si la couleur du coquelicot allait persister avec la soude.

Ayant vu la zolie couleur que l'infusion de pétales de coquelicot avait donné, j'ai cherché une pyramide olfactive qui pourrait s'accorder à sa robe que j'imaginais pourpre. Comme je n'y connais pas grande chose encore en huiles essentielles niveau odeur, je me suis penchée sur le site www.osmoz.fr, site dédié au parfum et c'est donc tout naturellement que j'ai fait une recherche sur le coquelicot. J'ai bien vu les parfums de Kenzo avec ses coquelicots mais pas d'odeur de coquelicot car, en réalité, le coquelicot ne sent rien (si vous avez déjà essayé de sentir un coquelicot). Je ne sais plus comment j'ai atterri sur le parfum "Classique Edition Bien Roulée" de Gaultier mais il ne faisait aucun doute, dans ma tête, que mon savon aurait cette "robe" magnifique et cette pyramide olfactive.

Classique_Edition_Bien_Roulee

La pyramide originale :

Note de tête : agrumes, fleur d'oranger, anis étoilé

Note de coeur : rose, gingembre

Note de fond : vanille, bois ambré

La mienne (largement inspirée) :

Note de tête :

  • agrumes (citron, pamplemousse, mandarine)

  • orange douce

  • infusion anis étoilé dans du lait (je n'avais pas d'huile essentielle d'anis étoilé ou appelé aussi badiane)

Note de coeur :

  • rose Otto (achetée sur Ebay et je ne suis pas sûre que cela en soit en réalité) mais cela sent bon la rose

  • infusion de gingembre en poudre (je n'avais pas non plus d'huile essentielle de gingembre) avec l'anis étoilé.

Note de fond : absolue de vanille, ouille, ouille le porte monnaie !!! (vu ma mauvaise expérience avec l'oléorésine de vanille dans le savon fait pour Fanette, je n'ai pas voulu réitérer l'expérience)

J'ai laissé infuser une vingtaine de minutes mon lait  (d'un coup j'ai un doute d'avoir utilisé du lait de chèvre car en général je le congèle pour en avoir toujours en glaçons) et quand il a été froid, je l'ai congelé pour réaliser ma recette le lendemain.

Ensuite j'ai mis à macérer pendant un certain temps 5,5 g pétales de coquelicot (allez savoir pourquoi pas 6 g ou plus d'ailleurs) dans de l'huile d'olive au bain-marie et là, déception, les pétales ne sont pas liposolubles, sniffff.

IMG_0346

J'ai eu le secret espoir que la coloration de l'huile allait se passer dans la nuit mais non, rien du tout. Comme tout était prêt (mon lait infusé, mes huiles essentielles, ma recette et ...mes pétales) j'ai quand même décidé de réaliser le savon.

La recette :

  • huile d'olive macérée et filtrée

  • huile de coco

  • huile de ricin (j'y reviendrais plus tard car là l'article est assez long je trouve, pas vous ?)

  • lait (de chèvre ?)

  • teinture de benjoin

  • Surgras à la base :  8%

Ajout à la trace légère de 20 ml d'infusion de pétales de coquelicot, toujours dans l'espoir de colorer mon savon (têtue jusqu'au bout la fille) mais là j'ai oublié de décompter mes 20 ml d'infusion de mon lait de départ (vous me suivez là ?) puisqu'à l'origine, dans mon esprit, l'huile devait être colorée et j'ai suivi ma recette à la lettre : et mon savon a mis près de deux semaines avant de commencer à durcir.

Tite explication (rapide, hein ?) : quand vous ajouter du liquide à la trace, il faut décompter la quantité à votre mélange de soude (eau, lait, jus de fruit, infusion...) sinon le savon va "transpirer" et mettre plus de temps à sécher.

J'ai coulé dans ma boîte à vin (trafiquée pour l'heure car je ne veux pas faire de gros batch histoire de ne pas tout planter) et j'ai parsemé le dessus de pétales de savon.

Comme vous avez été bien sage jusqu'au bout de la lecture, je vous offre une  deux images (hi hi !!).

IMG_0349

Regardez le bas de la photo comme la pâte à savon est claire  (attention à l'écran ou à votre nez !!!)

savon_coquelicot

J'ai failli oublié de vous parler de son odeur : la vanille a pris le dessus et on sent légèrement les agrumes, ce qui n'est pas pour me déplaire. Le savon a foncé en séchant. Je pense que c'est dû à l'absolue de vanille et il mousse davantage grâce à l'ajout de l'huile de ricin.

Alors déçues ?

Je m'en vais cueillier maintenant mon romarin....