Voilà un petit savon qui est bien d'actualité en ce jour. Il a deux particularités dont une en fait un savon de luxe. La première a découvrir ces deux particularités gagnera un de ses savons. Ensuite, je vous raconterai sa petite histoire.

savon_de_l__piphanie

Edit : maintenant que Nansou a trouvé l'ingrédient qui coûte la peau des fesses cher et qui en fait un savon de luxe ainsi que la fève insérée à l'intérieur (parfait dans le thème de l'épiphanie), je vais vous raconter comment l'idée de réaliser ce savon m'est venue (j'en ai emprunté l'idée).

Tout à commencer au printemps 2008, alors que je voulais apprendre et encore apprendre pour me perfectionner en savonnerie, j'ai hanté le forum des plaisirs, en particulier le sous forum de la savonnerie. Je suis remontée au début du forum et je notais dans mon cahier les astuces que je ne connaissais pas et qui pourraient me servir un jour jusqu'à ce que je tombe sur cet article où Crudité intervenait et en bonne bavarde, elle a suggéré l'insertion d'une fève pour un savon de l'épiphanie. Ni une ni deux, l'idée était notée dans mon cahier. Il ne manquait plus qu'à attendre patiemment la date fatidique.

Recette du savon de l'épiphanie :

- huile d'amande douce

- huile de coco

- beurre de karité (celui que Crudité a pu nous avoir sur le forum des Céphées)

- huile de ricin

- dissolution de la soude dans un mélange de 2/3 lait de chèvre (pour encore plus de douceur) et 1/3 eau. J'ai tenté une dissolution à 25 % du poids des huiles parce que j'en ai marre de voir de voir mes savons se ratatiner au séchage.  Etant donné, le prix élevé de l'huile essentielle d'amande amère, je voulais que mes savons soient le plus gros possible. Ainsi, ils ont réduisent d'environ 10% de leur poids initial alors qu'avec une dissolution à 30 %, ils réduisent de 15 % à 20 %.

Attention, je ne conseille pas cette solution aux savonneuses débutantes (25 % est un minimum) mais il vaut être savonneuse avertie pour tenter ce dosage.

J'aurais pu rester dans le thème de l'amande et faire un lait d'amande comme je l'ai fait dans le coeur d'amande, savon du défi Biwil, mais j'aime la douceur que procure le lait de chèvre et puis je n'ai pas trop aimé la poudre d'amande que j'avais insérée également. J'aurais pu aussi parsemer mon savon d'amandes effilées comme une tartelette amandine mais je me suis dis qu'il faudrait enlever toutes les amandes avant de se laver et que cela risquerait de gratter la peau s'il en restait. J'ai donc choisi la simplicité : une amande entière que l'on peut ôter facilement.

- huile essentielle d'amande amère : 2 % seulement car c'est une odeur de fond (achetée chez Labo Hévéa). Je pense qu'un essai entre 1 et  1,5 % devrait suffire car l'odeur est forte même à 2%.

Je voulais ajouter de la teinture de benjoin comme je le fais habituellement lorsque j'utilise des huiles essentielles mais j'ai oublié de la noter sur ma recette.

- insertion d'une fève en plastique (j'ai eu peur que la soude attaque une fève en porcelaine. au moins si elle est "bouffée" par la soude, je n'aurai aucun regret) et d'une amande entière sur le dessus (juste pour le décor, il faut l'enlever avant de s'en servir).

L'odeur de l'huile essentielle d'amande amère, que j'affectionne particulièrement, est une odeur sucrée. Pour la comparer et pour celles qui ont connu cette odeur, elle s'apparente à l'odeur de la colle en petit pot de notre enfance (je ne sais pas si on la retrouve encore dans les pots, je n'achète que des bâtons de colle pour les enfants).

Edit n°2 : (z'avais oublié la photo des savons enveloppés)

savon_de_l__piphanie_2