La fin de l'année 2009 arrivant à grand pas (J-1), il faut que j'écrive cet article dare-dare sinon il n'aura plus de sens l'année prochaine. (ben voui les étiquettes sont déjà faites et les savons emballés).

L'idée de ce savon est né lorsque l'année dernière, ma belle-mère nous a offert des chocolats pour Noël dans une certaine bouteille. La savonnière a tout de suite remarqué ce joli "moule" et l'a donc détouré pour faire ce magnifique savon. Il a fallu attendre un an pour mettre en pratique l'idée (que c'est long !!!) parce qu'un savon au chocolat en plein été, ça l'aurait pas fait.

Voici donc Cuvée 2009 en photos d'abord (pour vous mettre l'eau à la bouche) puis la recette et ensuite l'envers du décor.

cuv_e_2009

Une petite coupe ?

cuv_e_2009

Pour l'occasion, le coupe foie gras a servi (acheté exprès l'année dernière). La découpe est nickel et je ne pense pas toujours à le sortir.

cuv_e_2009

Vue de face : le savon a 4 couches

Cuv_e_2009

Vue de dessus

Cuv_e_2009

La déco de Noël est de sortie pour l'occasion

La formule : (inspirée par la recette de Tartopom que j'ai eu l'occasion de tester, un vrai régal)

  • huile d'olive : 38 % (j'ai remplacé l'huile de noyau d'abricot par du tout olive)

  • beurre de cacao : 22 %

  • huile de coco : 19 %

  • huile de colza : 13 %

  • beurre de karité : 8 %

Surgras à la base : 8 %

INS : 142

A la trace : rajout de 10 % de crème fraîche Bio à plus de 30 % de matière grasse (je n'ai pas gardé l'étiquette) mise au réfrigérateur et rajoutée froide, carreaux de chocolat noir pour la couleur, fragrance chocolovers (intérieur), chocolat (les deux couches extérieures) et chocolat blanc (pour la partie crème).

Et maintenant l'envers du décor tout en images et en explications (ben oui j'ai mitraillé les étapes et comme je n'avais pas l'ordi de disponible pour les regarder, j'en ai eu en pagaille).

Je disais donc au début du message que la savonnière avertie avait tout de suite repéré la bouteille pour en faire un moule à savon.

Cuv_e_2009Cuv_e_2009

Le "moule" découpé après maintes supplications (steuplait, steuplait....). Papa fait lui, pendant qu'elle savonne, elle nous fout la paix (groumf...)

et près à l'emploi.

Cuv_e_2009Le haut de la bouteille a été bouché par un bouchon de porto (in extremis parce que je focalisais sur l'arrivée de mes fragrances) tandis que le bas a eu droit à une rondelle découpée dans un morceau de plexiglass pour éviter de remplir la partie qui se visse.

Jour 1 :

La première partie réalisée a été fait dans un tube PVC (idée prise ici) parce que le minimum de commande outremer chez Goplanet est de 50 $ (je voulais seulement un moule tube à 5 $ environ). J'ai trouvé la note un peu salée et ai annulé ma commande chez eux.

Cuv_e_2009J'ai coulé ma pâte dans le cylindre fermé pour l'occasion par du papier sulfurisé tenu par une ficelle (je vous conseille fortement d'acheter l'embout en PVC même si celui-ci est un peu plus grand que le tube parce que un peu de pâte a coulé par le dessous) et ai attendu une vingtaine d'heures pour pouvoir démouler après un passage au congélateur (si je recommence cette technique, je choisirais une recette avec un INS plus élévé pour démouler plus vite. J'ai crains au tout début, voyant le temps passé ne pas pouvoir couper la partie intérieure).

Jour 2 :

Cuv_e_2009Le cylindre de savon a été découpé avec un grand couteau de cuisine.

Cuv_e_2009

La deuxième partie du savon (100 g environ) a été coulé dans la bouteille.

Cuv_e_2009

J'ai fait des mouvements de va et vient avec la pâte pour que celle-ci adhère à la paroi. L'ajout d'une grande quantité de crème fraîche a rendu difficile l'adhésion à la paroi de la bouteille et il a fallu environ 1h30 de va et vient (en s'arrétant de temps à autre) pour que la pâte durcisse et adhère enfin. Pendant mes mouvements, mon bouchon se faisait sans arrêt la malle et je le remettais en place avec mes gants.

Cuv_e_2009Une troisième pâte à savon fragrance chocolat blanc a été réalisée et coulée sur la deuxième couche puis j'ai enfoncé le demi cylindre pour qu'il atteigne les bords de la pâte, côté bombé au fond (j'ai oublié de faire une photo). La pâte a épaissi plus rapidement que la deuxième couche du fait que j'ai un peu augmenté ma température de saponification (oublié de noter aussi).

Cuv_e_2009

Une quatrième et dernière pâte a été réalisée et coulée sur les trois autres, fragrance chocolat à 1h de la troisième couche (ça aide les indications de l'APN). J'ai filmé le moule et l'ai laissé tranquille pendant 1,5 jour

Jour 4 :

Le savon a été mis au congélateur le matin du quatrième jour, le matin avant de reprendre le travail jusqu'au soir. J'ai sorti le savon du congélateur, dévissé la partie basse de la bouteille, écarté les parois tout en me disant que la partie extérieure du savon allait coller à la paroi (je me voyais attaquer le savon au couteau pour le découper et le sortir de son moule improvisé), enfoncé la pointe d'un couteau pointu dans la partie liège du bouchon de porto à travers les encoches du haut de la bouteille et le savon a commencé à glisser vers le bas. Je l'ai laissé sortir pas le bas et l'ai posé ensuite sur le plateau doré pendant 2 jours supplémentaires.

Jour 6 :

J'ai recoupé le bas et le haut pour avoir une tranche nette puis j'ai procédé à la découpe en tranches.

Ce savon "Cuvée 2009" est à consommer sans modération. Il est très crémeeeuuuuux comme je les aime.

Les surplus de pâte à savon ont, quant à eux, été coulés dans des moules à chocolat.