Peau d'Âne
       
Un roi, le plus grand, respecté et craint de tous tant il était puissant, vivait très heureux avec sa femme et sa fille unique dans un somptueux palais. Il était d’autant plus riche qu’il possédait un âne qui avait la particularité de déféquer des pièces d’or chaque jour. Malheureusement sa femme mourut et avant que de mourir elle fit faire le serment à son mari qu’il ne se remarierait que s’il trouvait une femme plus belle et plus sage qu’elle.

Le deuil passé, il se mit en quête d’une nouvelle épouse mais pour respecter le serment qu’il avait fait à la défunte, il ne se trouva que sa fille qui surpassât sa mère. Pour échapper à l’amour incestueux de son père, le jeune princesse va consulter sa marraine, une fée, qui lui conseille d’émettre des souhaits que son père serait incapable de satisfaire. Mais c’est sans compter sur sa ténacité et sur la crainte qu’il inspire, aussi la robe « couleur du temps », celle "couleur de lune" ou encore celle "couleur de soleil", furent offertes à la princesse. A bout d’argument, la fée l’invite à demander la peau de l’âne merveilleux, et le roi accepte de tuer l’objet de sa fortune. Il ne reste que la fuite qui puisse empêcher la princesse de commettre un crime.
            Dés lors, elle erre et vit dans la plus grande précarité jusqu’à ce qu’elle soit acceptée dans la métairie d’un roi qui cherchait «  une souillon » pour laver le linge et nettoyer la bauge des cochons.  Peau d’Âne devient le souffre-douleur de toute la ferme, et elle supporte toutes les humiliations.
            Un jour, le fils du roi vint à passer au retour de la chasse et Peau d’Âne le remarque.
            Un autre jour, le fils du roi aperçoit  la jeune princesse alors qu’elle était dans sa chambre. Or c’était un jour de fête et comme tous les dimanches, elle sortait de sa malle ses plus belles robes. Le jeune prince est sous le charme. Il ne pense plus qu’à elle, il demande même qu’elle lui fasse un gâteau, ce qui amuse les fermiers qui ne soupçonnent pas que sous Peau d’Âne se cache une belle princesse. Par mégarde, ou tout exprès, elle fait tomber dans la pâte du gâteau un anneau que le prince ne manque pas de garder précieusement.
            Le temps passe, le prince dépérit et les médecins appelés à son chevet préconisent qu’il se marie. Il accepte mais à condition que celle qui deviendra son épouse soit celle à qui appartient l’anneau. En vain, après maintes recherches parmi les jeunes filles de toute condition, de la plus noble à la plus modeste, l’anneau ne trouve pas son doigt. Il ne reste plus qu’à l’essayer à Peau d’Âne… Le mariage est conclu. Tous les rois des environs sont invités. Ainsi le père et la fille se retrouvent-ils.

Résumé du conte Peau d'Ane tiré de ce site

Je ne suis point devenu poète. Cet âne est le point de départ d'un savon que j'ai imaginé faire pendant plus d'un an pour un troc avec Nansou, cherchant et cherchant en vain du lait d'anesse en poudre sur internet, trouvant du lait d'anesse coupé avec du lait de vache.

A l'heure où je publie l'article, mon CDD dont je parle ci-dessus est terminé depuis un semaine. L'article était presque fini, en mode brouillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis cet été que j'ai un CDD, je passe tous les jours devant un pré où paissent des ânes et je me suis dit qu'un jour, je m'y arrêterais pour demander si le propriétaire possédait des anesses,qui de surcroit donnent du lait (il faut en effet que les anesses "allaitent" (je ne connais pas l'équivalent pour les animaux) pour donner du lait). Je me suis donc arrêtée un vendredi matin de ce mois de novembre et j'ai posé la question au propriétaire. Il m'a répondu qu'il ne faisait plus d'élevage et ne possédait plus d'anesse. Attristée par le fait que je ne trouverais jamais du lait d'anesse ni frais ni en poudre (et pas à des prix exorbitants comme j'avais pu en voir au début de mes recherches), je suis arrivée en avance au travail et j'en ai profité pour relancer une recherche de lait d'anesse. Je suis tombée sur ce site, je  clique sur tarif et livraison. Les tarifs du lait frais bio sont raisonnables et oh joie, ils ne sont pas très loin de chez moi.

J'imprime vite la page avant de commencer le boulot et décide d'appeler le soir en rentrant du travail (impossible de trouver un moment dans la journée pour appeler d'autant que je ne suis pas seule dans le bureau). Je rentre vite du travail et décide d'appeler aussitôt rentrée.

"- Allo, bonjour, est-ce que vous avez du lait d'anesse disponible pour ce week-end ?

- Combien il vous en faudrait ?

- 1/2 l, 1 l , je ne sais pas trop.

- Ah bon, ce n'est pas pour faire une cure alors.

- Non, je fabrique des savons pour mon usage personnel et quelques amies.

- Ah, vous fabriquez des savons ? silence...

- Oui, c'est pour ça que je n'en ai besoin que d'une petite quantité.

- Bon, je vais voir avec mon mari si c'est possible. On vous rappelle ce soir quand il aura fini sa journée."

Entre temps, je commence à calculer une recette de savon, je vais voir les critères de mousse... sur Soapcal, j'ajuste. Ayé ma recette est prête. J'attends avec impatience mon coup de téléphone ayant ameuté la famille que j'attendais un coup de fil aux alentours de 20h (et de ne pas croire que c'était du démarchage et de raccrocher le téléphone : j'ai bien breefé les enfants sur ces coups-là).

"Dring,dring...Mme Untel.

- oui, c'est moi Loulou.

- Combien il vous faudrait de lait ?

- 1/2 l, 1 l. C'est juste pour faire des savons pour mon usage personnel et des amies, pas pour une fabrique de savons. En plus, je ne sais pas combien de temps il se conserve au congélateur.

- 1 à 2 mois. (en fait je le conserve plus de temps que ça comme le lait de chèvre)

- bon ben, 1/2 l suffira"

Nous convenons donc un rendez-vous pour le lendemain matin (samedi) parce que je ne voyais pas du tout me faire livrer du lait frais congelé en pleine semaine et savonner le soir après une journée de boulot, des devoirs à contrôler et en plus il fait nuit à 18h et ma cuisine est un peu sombre du côté de la plaque de cuisson.

Je fais mes 130 km AR (toute contente de ma trouvaille, comme une gosse) et en rentrant à la maison, je congèle le lait (BIO) dans des sachets glaçons. Au bout de 3h de congélation, je me décide à faire mon savon. Je prépare mes ingrédients et au moment de sortir mon sachet glaçons, je m'aperçois que celui-ci n'est pas complètement glacé. Le lait d'anesse est un lait gras (15 % de matière grasse), ce qui explique le fait que le lait n'était pas complètement congelé au bout de 3h (contrairement aux glaçons d'eau qui gèlent en 2h). Celà s'est vérifié par le fait que le lait a rapidement fondu lorsque j'ai rajouté la soude (sans eau cette fois).

Propriétés du lait d'anesse frais : lait cru riche en calcium, phosphore, magnésium, lactose, fer, cuivre, zinc, vitamines A, B1, B2, B6, C, D, E.

lait_d_anesse

J'ai voulu faire un savon de luxe en diluant la soude dans 38 % de lait d'anesse. C'était la première fois que j'utilisais autant de liquide.

m_lange_lait_d_anesse_soude

Le lait n'a pas brûlé (je mets des bacs d'eau glacée dans le fond de mon évier)

J'ai fait des recherches le vendredi soir sur des savons au lait d'anesse pour voir les pourcentages de lait. J'ai trouvé des proportions allant de 5% à 47 %. Hors en utilisant déjà 38 % de lait dans ma formule, le pourcentage final obtenu avoisine les 25 % sur la formule totale (soude+huile+lait). Nous mentirait-on sur les sites de vente pour appater le client ?

Les ingrédients :

beurre de cacao

beurre de karité

huile de coco

huile de colza

huile d'olive

lait d'anesse

soude à recalculer pour un surgraissage de 8 %

Je n'ai volontairement mis aucun ajout, voulant tester la douceur, la couleur naturelle d'un savon fait au lait d'anesse. La trace est arrivée en moins d'une minute, heureusement que mes moules étaient prêts. J'ai surveillé mes "bébés" tous les jours jusqu'à je puisse les démouler au bout de 2 jours environ, après un passage au congélateur de quelques heures.

peau_d_ane_3

Ce savon est une dédicace spéciale pour Nansou, ayant utilisé le moule qu'elle a bien voulu me céder lors d'un précédent troc (les coeurs, modèle épuisé). T'as vu Nansou comme j'en fait bon usage ? (bon j'en ai quand même fait pour ma soeur et moi). Ensuite j'ai joué sur les mots ...J'ai même trouvé une image d'âne sur laquelle était déjà écrit "Peau d'Ane" (je ne l'ai point prise en photo).

J'ai hâte de tester ces savons pour voir leur douceur. J'ai testé le savon cette semaine et j'avoue être un peu déçue pour le côté crémeux, moi qui pensait me prendre pour Cléopatre (ben quoi on peut rêver ? ). Est-ce dû au choix des huiles, mon eau calcaire ? En tout cas, ma préférence va pour l'instant aux savons à la crème fraîche.