Canalblog m'ayant fait des misères en novembre quand j'ai commencé l'article (impossible de conserver mes modifications et d'insérer correctement des photos), je publie donc cet article en retard par rapport à la saison automnale. De plus, mon cable d'apn ayant été égaré par le fiston, j'en ai acheté un ces jours-ci pour pouvoir publier enfin mes recettes. Voici donc une des nombreuses recettes réalisées en 2009 et non publiées. J'ai profité de cet après-midi (sans les enfants) pour récupérer mes photos, les trier et les sauvegarder.

L'année dernière, lors du troc automne avec Nansou, j'ai fait un baume à base d'huile de pépins de courge (quoi de plus normal pour la saison).

courge

Composition :

L'huile de Pépins de Courge contient 50% d’acide linolénique et 12% d’acide alpha-linoléique, deux acides gras essentiels, des vitamines, des minéraux et des stérols.

Propriétés de l'huile de pépins de courge :

  • émolliente (assouplit la peau) et nourrissante
  • anti-deshydratante
  • revitalisante et tonifiante des peaux atones fatiguées ternes et flétries
  • anti-âge, anti-rides

Odeur :

  • faible, rappelant celle de la courge
  • Apparence : liquide
  • Couleur : marron brun

Pour fabriquer mon baume, j'ai commencé par faire un beurre de courge.

Beurre de courge (pour 50 g):

  • 33,3 g d'huile de pépins de courge
  • alcool cétylique : 5 g
  • acide stéarique : 11,7 g

Faire fondre l'alcool cétylique et l'acide stéarique puis rajouter l'huile de pépins de courge tout en remuant jusqu'à refroidissement.

Formule du baume "Je suis courge et j'aime ça  (en grammes ou en pourcentage):

  • beurre de courge : 30 g

  • beurre de karité : 19 g

  • beurre de cacao : 12 g

  • huile de marula : 19 g

  • huile de moringa : 12 g

  • cire de soja : 4 g

  • lanoline : 2 g

  • vitamine E : 0,2 g

  • he : 1,8 g du mélange Forest Spice Blend déjà utilisée ici

Procéder comme pour un baume à savoir faire fondre ensemble au bain-marie la cire de soja, les beurres, la lanoline, la vitamine E. Retirez du feu et rajouter les huiles tout en remuant. Rajouter les huiles essentielles avant que le baume ne se solidifie et verser ensuite en pots. Etiqueter.

baume_je_suis_courge_et_j_aime__a

Je préfère utiliser la cire de soja pour les baumes par rapport à la cire d'abeille. La cire de soja (huile de soja hydrogénée) est plus souple que la cire d'abeille (voir à droite le rendu sur la photo).

Pour ce baume, pas besoin d'ajout d'arrow root ou autre poudre matifiante : l'huile de marula (découverte grâce à l'ancien blog de bluetansy, je n'ai pas réussi à retrouver l'article d'origine) est une huile dite "sèche" que j'aime beaucoup utiliser.

Je me suis servie de ce baume (j'en ai encore) pour les pieds, le corps en période hivernale quand j'ai le temps de me masser le week-end, les mains en cas de petites coupures dues au jardinage (la lanoline est un merveilleux cicatrisant en autre).