Pourquoi un autre calculateur pour savons me direz-vous ? Parce que j'en ai rencontré en anglais (MMS, Soap Calc) et que quand on ne maîtrise pas langue de Shakespeare, la manipulation n'est pas aisée. Voici donc un calculateur en français sous tableur excel. Je suis partie au départ du calculateur de Bluetansy que j'ai amélioré à ma façon. Suite à une discusion ici, j'ai eu dans l'idée qu'elle pouvait le diffuser sur son blog mais elle m'a répondu qu'avec le boulot que j'avais fait, l'honneur m'en revenait. Il pourra donc vous servir en cas de panne d'internet et de crises de savonnites aigües (j'ai connu les deux en même temps).

Ce fichier est sous forme de tableur excel et les formules ne sont pas protégées. Si vous vous plantez, écrasez des formules, vous pourrez toujours le télécharger ici. Je me réserve le droit d'apporter toutes modifications utiles pour l'améliorer.

 

Edit : Blue a eu la gentillesse de me relire et de m'apporter quelques éléments de correction. Je me permets de recopier ses corrections qui, je pense, seront plus explicites et plus correctes que certaines de mes sources.

Tout d'abord quelques définitions :

Pour l'interprétation des acides et indices (dont vous trouverez ci-dessous la manière de les interpréter), j'ai essayé de trouver des définitions les plus simples possibles pour être accessibles au plus grand nombre possible de personnes. (je suis pas une surdouée en chimie, hein !) et à mieux choisir vos huiles et beurres ainsi que leurs combinaisons.

Les acides gras sont des acides carboxyliques mais tous les acides carboxyliques ne sont pas des acides gras, les deux termes ne sont pas synonymes.

Un acide gras saturé a toutes ses liaisons carbone-carbone qui sont simples. Un acide gras saturé est très stable (il ne rancit pas) et les molécules, linéaires, peuvent s'arranger entre elles de manière très compacte : on obtient souvent une substance solide à température ambiante.

L'acide stéarique est un Acide Gras Saturé car même si il a plusieurs provenances, la structure chimique finale est identique.Il se trouve principalement dans les gras animaux tels que le saindoux et le suif mais on le trouve aussi dans le beurre de coco, beurre de cacao et le beurre de karité. L'origine la plus courante est l'huile(ou beurre c'est pareil) de palme (on parle en anglais de "palm stearic acid").

Au contraire des liaisons simples entre 2 atomes de carbone, les liaisons doubles sont capables de se rompre pour que les atomes de carbone se lient à d'autres atomes ou groupement.

Si il existe une seule liaison-double entre deux atomes de carbone alors on parle d'acide gras mono-insaturé. Les acides mono-insaturés sont relativement stables (il ne rancissent pas non plus) mais, à cause de la double-liaison qui déforme et rigidifie la molécule, ils ne parviennent pas à s'arranger de manière aussi compacte et sont donc généralement liquides à température ambiante.

L'acide oléique est un Acide Gras Mono-insaturés (Omega 9). L'acide oléique se conserve bien.

Une fourchette de 35 % à 50 % est acceptable.

Mes savons les plus doux ont des indices compris entre 40 % et 50%. En dessous de 35%, les savons sont plus secs. Ce ne sont que des constatations personnelles, après de multiples essais et mes premiers savons que je considère maintenant comme râtés.

Petite lecture sur ce site pour un aperçu des huiles les plus riches en Oméga 9.

Enfin, s'il existe plusieurs liaisons doubles, on parle alors d'acides gras poly-insaturés. Les acides poly-insaturés sont eux aussi liquides à températures ambiantes (et aussi à basse température) mais ils sont par contre très instables : ils rancissent facilement (la vitamine E ou tout autre antioxydant permet de limiter ce phénomène). On trouve parmis eux les acides gras dits essentiels c'est-à-dire non synthétisables par le corps humain : les oméga-3 et les oméga-6.

L'acide linoléique est un Acide Gras Duo-insaturé (Oméga 6).

L'acide linolénique est un Acide Gras Poly-insaturé (Oméga 3)

Comment reconnaître les huiles poly-insaturées ? Ce sont des huiles dont le total des acides gras linoléiques et linolénique représentent plus de 70 % des acides gras totaux.

Quelques huiles riches en acides gras poly-insaturées : huile de carthame, huile de tournesol (il existe cependant une variété dite "High oleic" en anglais, plus stable), le chanvre.

Retenez que pour l'interprétation du tableau, plus la valeur de ces indices sera faible, meilleure sera la conservation. (moins de risque de ranciment). Perso, j'habite en France près de Lyon et aucun de mes savons n'a, à ce jour, senti le rance. Donc à vous de voir si vous voulez utiliser des huiles poly-insaturées.

En règle générale, dans la nature, les acides gras ont un nombre pair d'atomes de carbone et les doubles-liaisons sont de type "cis" c'est-à-dire que les 2 chaines carbonées sont du même côté de la double-liaison. Les chaines courtes sont plutôt d'origine animale et les chaines longues d'origine végétale.

Dans les cosmétiques, les acides gras servent surtout à nourrir la peau en surface, à maintenir son film hydrolipidique qui permet à la peau de jouer son rôle de barrière, ils pénètrent également dans les couches supérieures où ils auront un rôle dans le métabolisme cellulaire, et il servent aussi de vecteurs à d'autres substances.

L'indice de saponification (Is) (ou quantité de soude en mg dans le tableau) est la masse (en mg) d'hydroxyde de potassium nécessaire pour saponifier les esters d'acides gras et pour neutraliser les acides gras non estérifiés (AGNE) contenus dans 1 gramme de matière grasse.

Source : ici

Mon tableau ne comporte que les indices de soude (Naoh) n'ayant pas fait le choix de faire du savon liquide pour l'instant.

L'indice d'iode d'un lipide est la masse de diiode (I2) (exprimée en g) capable de se fixer sur les insaturations (double liaison le plus souvent) des acides gras de 100 g de matière grasse.

Source : ici

Selon mes expériences personnelles un indice d'iode moyen compris entre 55 % et 65 % est correct. Au dessus, vous obtiendrez un savon mou.

Sur ce savon l'indice d'iode était de 78 % et il fondait très vite à l'usage.

L'indice INS est un indice de dureté du savon. Le site Derma Nova préconise un indice de dureté de 160. Vous pouvez sans aucun problème utiliser un indice compris entre 140 et 165. En dessous, votre savon sera plus mou et "fondra" plus vite. Au dessus, il sera plus dur et durera plus longtemps.

 

CALCULATEUR_SAVON_2

 

 

 

 

sources : le flaconici  et ici

Maintenant passons à la manipulation du tableau :

Tout d'abord, par rapport au tableau de Bluetansy,  j'ai conservé et ajouté les huiles classiques les plus faciles à trouver et les moins chères. (ou celles dont je ne veux me servir pour un thème précis). J'ai aussi enlevé l'INCI des corps gras et la traduction anglais/allemand car le fichier devenait trop lourd à manipuler et à lire. J'en ai gardé une version traduite des huiles pour consultation sur les sites étrangers (merci Blue au passage, ça m'aide beaucoup).

  • en H3 , sous le titre, j'ai créé une cellule dans laquelle on rentre la date de fabrication et en K3 s'affiche la date de fin de cure (J + 28). Ce n'est qu'une date théorique. Certaines attendent 3 semaines d'autres des mois. A vous de voir.

  • complètement à gauche dans le haut du tableau, j'ai inséré les indices stéariques, oléiques, linoléiques, linoléniques, iode et INS de chaque corps gras utilisés (source Soap Calc, internet, mes flacons d'huiles...). J'ai pas fini de renseigner tous les indices linoléniques. Cet indice est moins important à mes yeux à présent donc si vous voulez que je mette le tableau à jour, cherchez les renseignements, envoyez-les moi et je ferais une mise à jour. (je vous fais bosser un peu, cela me semble un juste retour des choses vu le boulot de collecte et de mise en forme et les explications).

  • au centre les corps gras utilisés avec le poids en grammes, les % de chaque corps gras de la recette, la quantité de soude à utiliser. J'ai rajouté le prix au kg/l de chaque corps gras pour calculer un prix de revient hormis le prix des huiles essentielles. Là, la note grimpe très vite (je suis comptable : déformation professionnelle).

  • une fois que l'on a renseigné le poids de chaque corps gras, après la colonne du prix, on voit s'afficher les résultats d'indices et d'acides calculés par rapport au poids des corps gras.

  • pour le pourcentage de liquide : MMS recommande une fourchette de liquide de 25 % à 38 %. Perso je fais souvent 30% (50% eau/50% lait de chèvre) comme dans le fichier d'origine de Bluetansy. Au dessus de 30%, les savons sont plus longs à sécher. En dessous, c'est moins long mais attention la lessive de soude est plus concentrée donc plus dangereuse. Ca permet aussi de jongler avec les liquides rajoutés à la trace et/ou la purée de fruits riche en eau (ex la fraise). Par contre vous pouvez augmenter le liquide de dissolution à plus de 30% si vous rajoutez de la purée d'abricots frais. C'est plus compact et plus difficile à remuer.

  • en bas à droite, en bleu : on lit les résultats de la recette

  • j'ai mis des filtres en haut des colonnes : ça me permet de faire des recherches pour ajuster la recette. Exemple, si je vois mon indice INS trop bas, je recherche une huile à INS plus élevé que la moyenne indiquée et je modifie la recette....

  • pour l'impression, si on ne veut pas imprimer la recette avec tous les corps gras même ceux non utilisés (parce que ça fait petit et que je me suis déjà planté), il suffit de cliquer sur l'ascenseur (les petites flèches en haut des colonnes) de la colonne % (entre le poids de la soude et le prix au kg) et de sélectionner les cellules non vides : l'impression devient plus grosse et plus lisible. Pour revenir en arrière il suffit de cliquer sur "tous" dans la même colonne et l'affichage revient avec tous les corps gras.

tout en bas du tableau :

    • masse totale avant séchage : masse des corps gras + le liquide de dissolution + soude + pigment + HE
      ça permet de savoir si la pâte à savon va rentrer ou non dans le moule choisi.

    • masse totale après découpage et séchage : j'ai pris un coefficient de 0,8 en moyenne (selon mes constatations en plus ou en moins) : permet de savoir approximativement la masse après séchage
      ex : si je veux 4 savons de 100 g après la cure, il faudra que la masse soit équivalente à 400 g. Je découperai donc mon savon en 4 après l'avoir démoulé.

    • astuces : pour renseigner le poids des huiles, rentrer le signe = avant le nombre. je fais toujours un calcul pour 100 g de corps gras pour débuter et je regarde les résultats obtenus en bleus puis j'adapte et enfin je fais le calcul final par rapport au moule utilisé.

    • dans mon exemple bidon, la masse totale avant séchage est de 147 avant séchage. Si mon moule contient 1kg (1 000 g)  de pâte, il suffit de diviser chaque corps gras utilisé par la masse avant séchage soit ici 147 et de multiplier ensuite par 1000. On a alors la recette pour 1kg de pâte à savon.

    • Tous les résultats à lire sont affichés en zone bleue

 

Sachez aussi que vous pourrez trouverez des différences entre les différents taux d'acides du tableau. Celà provient du fait que je me suis servi parfois des inscriptions sur mes flacons d'huiles, des recherches sur Soap Calc, du tableau du livre "Les délicieux savons" de Mélinda Coss et aussi de Google. Quand il y avait une fourchette de taux, j'ai fait la moyenne des deux car en fait cela varie d'un fournisseur à un autre et même d'une saison à l'autre.

Vous aurez compris ainsi que ce tableau est une aide et ne saurait être aussi précis qu'un calculateur d'un savonnier professionnel mais je pense qu'il vous sera bien utile comme cela  été mon cas.

A propos de l'interprétation des indices en bleus, ce ne sont que des constats personnels faits au cours de mes expériences et aussi faits à partir de l'analyse des recettes de savons de Michèle qu'elle a bien voulu nous faire partager sur le forum des plaisirs de kimutsu et sur Potions et chaudron. J'ai ainsi pu comprendre pas mal de choses grâce à ses réflexions et à ces analyses. C'est ainsi qu'est né ce tableau, avant que je comprenne la manipulation de Soap Calc.

Si vous constatez des bugs dans les formules, prévenez-moi. Si vous voulez de l'aide ou plus d'explications sur la manipulation du tableau, appelez au secours par l'intermédiaire de cet article, je répondrai aussi vite que possible car je pense que les questions des unes serviront aux autres.

Maintenant vous savez le pourquoi du comment de ce tableau. A vos calculettes tableurs ! Vous pourrez ainsi comprendre vos erreurs et vous améliorez, ou tout simplement comprendre pourquoi des fois certaines combinaisons de corps gras fonctionnent mieux que d'autres.

Personnellement je n'ai pas fini d'apprendre en savonnerie.

Je ne me sens aucunement responsable des erreurs d'interprétation des calculs qui découlent de ce calcultateur que j'ai la gentillesse de mettre gratuitement à votre disposition. Par mesure de sécurité vérifiez vos calculs de soude sur un calculateur officiel (celui que je préfère utiliser en complément et qui indique aussi le niveau et la qualité de la mousse est Soap Calc).

 

 

 

Une dernière chose à laquelle je tiens aussi eu égard au travail de collecte et de mise en forme des données (empruntée au blog de Bluetansy et de Raffa)


Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en me citant.