Il y a quelques mois , j'avais visité le site de The Body Shop, en recherchant des recettes de beurres corporels. J'avais dans l'idée d'en copiter quelques uns en remplaçant les ingrédients kkbeurks par des ingrédients naturels.

J'ai donc choisi de copiter le beurre de chanvre corporel et le modifier un peu, en plus clean. Pour voir la liste des ingrédients, il suffit de cliquer sur l'onglet "ingrédients". Sur la version française, on n'a pas accès à la liste complète des ingrédients.

Water (Solvent/Diluent), Hemp Seed Oil (Emollient), Butyrospermum Parkii (Shea Butter) (Emollient), Cyclopentasiloxane (Emollient), Theobroma Cacao (Cocoa) Butter (Emollient), Glycerin (Humectant), Orbignya Oleifera (Babassu) Oil (Emollient), Glyceryl Stearate (Emulsifier), PEG-100 Stearate (Surfactant), Cetearyl Alcohol (Emulsifier), Lanolin Alcohol (Stabiliser/Emollient), Phenoxyethanol (Preservative), Fragrance (Fragrance), Methylparaben (Preservative), Propylparaben (Preservative), Xanthan Gum (Viscosity Modifier), Benzyl Alcohol (Preservative), Disodium EDTA (Chelating Agent), Tocopherol (Antioxidant), Talc (Absorbent/Bulking Agent), Sodium Hydroxide (pH Adjuster), Chromium Oxide Greens (Colour), Iron Oxides (Colour).

J'ai conservé l'eau, l'huile de chanvre, le beurre de karité, la glycérine, le glyceryl stearate, le cetearyl alcohol, la gomme xanthane.

J'ai changé le beurre de cacao contre du beurre de kokum, l'hydroxide de sodium par de l'acide lactique, utilisé de l'écogard comme conservateur, remplacé la fragrance par des huiles essentielles, le talc par de l'arrow-root et fait abstraction du reste.

L'huile de chanvre; si vous la connaissez, est verte. Je voulais conserver cette couleur (en plus clair, celà va de soi vu le pourcentage de la préparation) et avais préparé mon étiquette hier soir en conséquence. Vous allez voir à la fin que la couleur tant désirée n'est plus ce qu'elle devait être.

Pour les proportions (phase huileuse/phase acqueuse), je me suis inspirée des proportions du beurre corporel de Michèle "De Mysore à Tombouctou" et puis je me suis laissée guidée par l'ordre des ingrédients de la formule, l'inspiration et beaucoup de recherches et de lectures faites depuis de nombreux mois (surtout les deux derniers).

Formule du beurre corporel chanvre :

Phase huileuse : 40,2 %

  • 19 % beurre de karité (celui que j'ai eu avec Crudité via le forum des Céphées)

  • 9 % d'huile de chanvre bio de chez Bilby

  • 5% de beurre de kokum (acheté il y a plus d'un an chez AZ)

  • 5 % glyceryl stearate (émulsifiant VE) (Bilby : sous forme de poudre, celui de chez AZ est sous forme de granulés comme la cire émulsifiante n°1)

  • 2 % alcool cétéarylique "maison" (50 % acide stéarique, 50 % alcool cétylique, j'avais dans l'idée de faire du beurre de chanvre mais je me suis ravisée quand j'ai vu que c'était une huile polyinsaturée)

  • 0,2 % de vitamine E (la mienne vient de chez Aromazone)

Phase acqueuse : 54 %

  • 47,8 % eau de source

  • 6 % de glycérine végétale

  • 0,2 % de gomme xanthane

Phase active :

  • 2 % d'huiles essentielles

  • 1 % d'arrow-root

  • 1 % de Co2 d'argousier (Bilby)

  • 1% de Co2 de rose musquée (Bilby)

  • 0,8 % écogard (conservateur) (Bilby)

Mode opératoire : (après avoir désinfecté, stérilisé votre matériel et votre plan de travail)

  • Peser le bécher qui servira à monter l'émulsion ainsi que le pied de votre mixer (le mien est détachable pour le lavage). Notez le poids.

  • Pesez votre arrow-root et mettez-le au fond du bécher, rajoutez votre beurre de karité et faites les chauffer au bain-marie à 80°C pour éviter les granulés qui ce produisent souvent avec le beurre de karité. Remuez l'arrow-root et le beurre de karité au fur et à mesure de la fonte du beurre de karité. Pendant ce temps-là, préparez et pesez le reste de vos ingrédients.(où avant si vous préférez).

  • Faites chauffer l'eau à 37°C environ pour préparer le gel de xanthane. En prélever une partie et incorporez pincée par pincée la gomme xanthane, touillez pour former le gel entre chaque ajout et réservez.

  • Remettez à chauffer le reste de l'eau et la glycérine à 75°C.

  • Parallèlement, rajoutez le reste de la phase huileuse (sauf l'huile de chanvre que l'on introduit à froid) au beurre de karité. Faites chauffez la phase huileuse à 75°C. (j'introduis depuis quelque temps la vitamine E dans la phase huileuse, ce qui permet de protéger les huiles de l'oxydation).

  • Quand les deux phases sont à 75°C, versez doucement la phase huileuse dans la phase acqueuse  tout en commençant à mixer et formez l'émulsion. Rajoutez votre gel de xanthane Remixez encore un peu. Pesez à nouveau votre bécher (celui pesé initialement) avec le pied du mixer (parce qu'il y a toujours de la préparation autour du pied) et réajustez le poids en rajoutant de l'eau. (poids du bécher + pied du mixer + poids total de la recette - la phase active - l'huile de chanvre). Remixez une dernière fois et passez ensuite à la palette maryse pour remuez. Raclez votre pied de mixer et récupez le maximum de préparation.

  • Vous pouvez accéler le refroidissement en mettant votre bécher dans un bain d'eau froide.

  • Sous 40°C, rajoutez l'huile de chanvre qui ne doit pas chauffer (c'est une huile polyinsaturée) et remuez encore à la palette maryse.

  • A 25° C, rajoutez le Co2 d'argousier. Regarder la jolie couleur verte avant le mélange du Co2. Ne rigolez pas, je vous entends glousser derrière votre écran !!!

    chanvre_1

Avant mélange

chanvre_2

Après mélange. Mais où est passé mon vert !

puis le Co2 de rose musquée (pas vert non plus !)

chanvre_3

Avant mélange

chanvre_4

Après mélange : on est loin du vert initial

  • Rajoutez le mélange d'huiles essentielles et le conservateur. Ajuster le ph si nécessaire avec de l'acide lactique (ici 3 gouttes). Le ph est à 5. Mettre en pot.

Mon objectif était de faire un beurre corporel nourrissant (malgré une phase huileuse importante), hydratant (grâce à une phase acqueuse) pour une peau sèche d'une quarantenaire (moi) et surtout je voulais tester la texture des beurres corporels comme celui de Michèle. Bien que les pourcentages des beurres soient différents, j'ai analysé les pourcentages des différents acides pour m'en approcher (un peu comme mon fichier du calculateur de savon, que j'ai enrichi pour les calculs des crèmes. Je n'utilise pas des huiles chères pour les savons alors que je me permets d'en mettre quelques grammes dans des crèmes, la quantité n'étant pas la même que dans les savons). J'ai ainsi pu comprendre pourquoi, malgré une phase huileuse importante (25 à 30 %) et le choix des huiles adaptées à ma peau, mes crèmes pour le visage n'étaient pas assez nourrissantes et me laissaient l'impression d'une peau qui "tire". Je rectifierai donc le tir lors de mes prochains essais.

Propriétes des ingrédients :

  • beurre de karité : Nutrition de la peau, redonne élasticité à la peau, prévention et soin des effets du vieillissement sur la peau (riche en acide stéarique (gras saturés) et oméga 9 (ceux qui nourrissent la peau.

  • huile de chanvre : huile sèche riche en oméga 6 (prévention du vieillissement cutané, de l'hydratation de la peau, de la lutte contre l'inflammation, souplesse, tonus de la peau). C'est une huile polyinsaturée qui ne doit pas être chauffée.

  • beurre de kokum : Nourrissant et protecteur, soin des peaux sèches.  (riche en oméga 9). Je l'ai substitué au beurre de cacao en raison de sa teneur en acide stéarique plus importante.

  • Emulsifiant VE : co-émulsifiant, agent épaississant, émolliant. Je ne l'ai jamais utilisé sans l'émulsifiant MF. Dans le doute, je teste un pourcentage de 5 % en conjonction de l'alcool cétéaryl.

  • glycérine végétale : émolient, humectant

  • gomme xanthane : utilisée ici comme agent de viscosité

  • arrow-root : effet matifiant. Utilisé ici à hauteur de 1 %, j'ai eu un doute quand à son pouvoir matifiant. L'huile de chanvre étant une huile sèche, je pense que l'on pourrait s'en dispenser.

  • Co2 d'argousier : ne figure pas dans la formule originale.

    Il est particulièrement utile pour les problèmes de peau qui exigent la régénération de cellules-brûlures, eczéma, blessures, et formules anti-vieillissement. Dans des applications de cosmétiques, l'extrait de CO2 de baie d'argousier est employé pour le traitement de la peau endommagée telle que la guérison ou le coup de soleil de blessure, en agent hydratant dans les crèmes et des lotions, des formulations anti-vieillissement et des formulations pour la peau sèche, irritée, ou gercée.

    Utilisation recommandée : 0.5% - 5.0% (traduction libre de The Herbarie). J'aurais donc dû mettre le dosage minimum.

  • Co2 de rose musquée : ne figure pas dans la formule originale.

    L'extrait de CO2 de rose musquée est fortement recommandé pour l'usage en hydratant des crèmes et des lotions, des formulations anti-vieillissement, et des formulations pour la peau sèche ou gercée.

Utilisation recommandée : 1.0 - 5.0% (traduction libre de The Herbarie)

Je vais partir à la recherche de compléments d'information sur les dosages des Co2 parce qu'il me semble que Vénézia les utilise sous forme des gouttes (les flacons de Bilby ne possèdent pas de codigouttes et je vais les équiper de ce pas). Si vous avez d'autres sources d'informations, ça serait sympa de me prévenir, histoire de ne pas me faire avoir la prochaine fois.

  • pour les huiles essentielles, j'avais arrêté mon choix sur les suivantes à partir de mon livre "L'aromathérapie- Se soigner par les huiles essentielles" de Dominique Baudoux : cajeput, carotte, céléri, ciste, hélichryse italienne, lavande aspic, mandarine, myrte verte, niaouli, patchouli, petit grain bigarrade, romarin verbénone et ylang-ylang complète. Mon choix s'est porté sur des propriétés suivantes : relachement tissulaire, vieillissement cutané, crevasse, peau sèche, ridée, tonique de la peau.

Ne les possédant pas toutes, j'ai fait mon choix parmi celles que j'avais et ensuite en fonction de leur note de tête, coeur, fond pour en faire une composition olfactive intéressante.

La composition finale est donc :

- mandarine : 34 gouttes

- petit grain bigarrade : 8 gouttes

- lavande aspic : 8 gouttes

- ylang-ylang : 6 gouttes

- patchouli : 3 gouttes (initialement prévu 2 mais la troisième est tombée de suite après la 2ème).

Je dois être à un peu plus de 2 % mais mes surprises concernant la couleur finale du beurre m'en ont fait oublié de recompter mes gouttes. J'ai mis la totalité de mon flacon dans lequel j'avais fait ma préparation. D'habitude, comme pour mes savons, je prépare toujours d'avance mes mélanges d'huiles essentielles environ une semaine à l'avance pour pouvoir rectifier suivant l'évolution de l'odeur mais là la réception de ma commande de Bilby (qui fait jusqu'à - 20 % encore pendant quelques jours) a fait que je me suis précipitée sur ma préparation (ma formule attendait depuis des mois, rectifiée ces jours par mes nouvelles données sur les acides gras). On verra donc l'évolution dans les prochains jours.

Pour l'instant, l'odeur est plaisante à mon odorat et couvre bien l'odeur de l'huile de chanvre.

Le choix sur les crevasses s'est porté en vue de tests sur les talons parce que je ne trouve rien de plus moche que de se mettre en nu-pieds avec des talons secs et crevassés.

Quant à la texture, j'attends de voir son évolution (je pense que le beurre va durcir encore) et l'usage me dira si j'ai fait le bon choix.

beurrre_de_chanvre_corporel

Mais où est passé mon vert ?

en réalité ce n'est pas aussi orange : j'ai retouché le contraste pour faire ressortir le vert de l'étiquette tel qu'il est

Je n'ai pas pour habitude de faire des modes opératoires, aussi si vous vous apercevez d'une coquille, prévenez-moi et je rectifierai.

Vite fait, en passant en coup de vent, ma formation sur la pratique de la paie niveau 2 vient d'être acceptée (je vais donc partir en formation dans un mois et au mois de juin, 2 fois 4 jours et je suis convoquée à un entretien d'embauche mercredi).